Image default
Services aux entreprises

Créer ses personas : les étapes à suivre pour conceptualiser ses clients-types

Plusieurs enseignes recourent au persona marketing pour augmenter l’impact de leurs actions de communication. Cette démarche permet en effet d’anticiper les réactions du public et de diffuser un message percutant. Seulement, de nombreuses entreprises ne savent pas les étapes à suivre pour réaliser ce travail de profilage. Voici l’essentiel à connaitre pour mener à bien cette opération.

Qu’est-ce qu’un persona ?

Le terme persona désigne un personnage fictif qui partage les valeurs d’une audience cible. On lui attribue la personnalité et les traits démographiques d’une catégorie de clients pour mieux comprendre ces derniers. Plus qu’un simple profil sans vie, on dote aussi ces personas de certaines exigences propres à la population représentée. Cette représentation d’une clientèle lambda aide les dirigeants à développer des stratégies efficaces pour redorer l’image de l’enseigne. Bien que cette méthode soit bien plus employée par les grandes entreprises, elle trouve également sa place dans le marketing digital. Cette conceptualisation précède notamment la définition de la ligne éditoriale d’un site internet. De plus, elle s’impose lorsque la plateforme souhaite susciter l’intérêt des prospects grâce à l’inbound marketing.

Cerner les attentes de l’audience permettra à l’établissement de publier des contenus viraux. Si les publications sont bien accueillies par le public, le portail de la société recevra davantage de visiteurs. À terme, l’utilisation systématique des personas aidera une marque à se bâtir une réputation sur le web. Elle est également particulièrement utile pour la communication de crise. Pour définir un persona convenablement et obtenir une représentation fidèle de sa clientèle, on doit toutefois user d’une méthodologie spécifique.

Concevoir ses personas : les points importants

Comme n’importe quel travail de profilage, cette opération commence par la collecte d’informations sur la population ciblée. Pour cela, la société peut lancer un sondage ou interviewer les prospects. Dans les deux cas, les résultats seront compilés pour identifier les traits communs des personnes questionnées. Ceci étant fait, les responsables pourront remplir une fiche qui représente le persona. Celle-ci contient un nom fictif, l’âge du client type, son occupation professionnelle, ses centres d’intérêt ou encore ses attentes vis-à-vis de l’entreprise. On veille également à lui attribuer une personnalité propre pour anticiper ses réactions.

Dans le cas d’une action marketing de grande envergure, on pensera à segmenter l’audience en créant plusieurs profils. Au moment de confronter ces personnages fictifs avec une offre quelconque, on privilégiera les personas prioritaires. Cette précaution évitera les bad buzz et limitera le nombre de retours négatifs.

Il va de soi que définir un persona n’est pas une mince affaire. Pour ne pas fausser ses observations, il vaut mieux confier la tâche à une agence spécialisée. Même dans le cadre d’une enquête, l’expertise d’une équipe de professionnels sera toujours utile. Ces spécialistes peuvent notamment aider les enquêteurs à identifier les questions clés à poser.

A lire aussi

Management de transition : une issue pour sortir une entreprise de la crise

Odile

L’abri deux roues : un mobilier urbain indispensable au quotidien

Odile

3 conseils pour bien organiser son événement privé

Odile

L’alimentation des bovins

Journal

L’interprétation à distance : un moyen efficace pour faciliter sa communication

Odile

Comment travaillent les entrepreneurs de la Côte d’Azur ?

Ines