Image default
Vie Pratique

Tout autour de la rituelle funèbre chez les musulmans

Pour les musulmans, la mort n’est autre qu’une continuité de la vie. Elle est un état de passage que tout le monde doit traverser. Ils croient que l’âme reste dans la tombe pendant 40 jours après l’enterrement avant de rejoindre un autre monde. Il y a cependant des rituelles diverses et des délais à respecter dans leur tradition. Il y a également en parallèle les réglementations imposées par l’Etat concernant les rituelles mortuaires qu’il faut respecter. Voici alors quelques informations à connaitre concernant la tradition musulmane, la prise en charge par une pompe funèbre musulmane du 91 ou encore les étapes de l’enterrement musulman, etc.

Des informations sur l’inhumation

Les musulmans ne font pas de veillée funèbre sous plusieurs jours comme les autres croyances. Dans leur culture, le corps du défunt doit être enterré dans les 24 heures suivant le décès.  La rituelle veut que ce soit faite avant le coucher du soleil. Tous les hommes du clan islamique (familles, amis, connaissances, etc.) doivent se joindre au cortège  jusqu’au cimetière. Dans sa globalité, l’évènement reste simple et sobre.

Dans le cas où le décès a lieu sur le territoire français et l’enterrement également, ce sont les démarches administratives qui rendent les délais de l’inhumation plus longs. C’est aussi le cas si le corps sera rapatrié dans son pays d’origine. Pour une inhumation en France, le rite se fait dans un carré musulman dans la plus courte durée possible. Pour des raisons d’ordre sanitaire, le corps doit être obligatoirement mis dans un cercueil. Pour en trouver un, il est possible de se confier à des professionnels du domaine comme la pompe funèbre musulmane du 91.

Les points importants de la rituelle musulmane

Les femmes ne sont pas conviées au cimetière le jour de l’enterrement. Elles doivent rester à la maison. Même celles qui sont très proches du défunt comme la mère, l’épouse, la sœur, etc. Selon les explications du prophète, c’est un moyen de les protéger parce qu’elles sont plus émotives.

Il faut également noter que la culture musulmane ne permet pas la crémation. Les morts doivent toujours être enterrés. C’est également le cas pour la thanatopraxie. Aucun produit ou accessoire, etc. n’est autorisé pour embellir le corps du défunt. Le don d’organes, quelle que soit la dernière volonté de la personne avant de mourir est aussi formellement prohibé. Tout cela est considéré comme une atteinte à l’œuvre de Dieu. C’est écrit dans un verset du Coran.

La toilette rituelle

Cette étape est considérée comme la préparation du défunt pour sa nouvelle vie. Ses yeux doivent être fermés et sa mâchoire également. Il doit être bien présentable bien qu’il ne soit pas embaumé, etc. Considéré comme impur, le corps doit passer par le toilettage. C’est un moment de purification qui est réalisé de manière minutieuse. Il est lavé trois fois puis essuyé et enveloppé de tissus blancs en nombre impair. Seulement quatre personnes du même sexe sont autorisées à faire ces opérations. Seul le mari ou la femme du défunt est aussi autorisé à participer au toilettage.

En attendant l’enterrement, le corps de la personne doit être placé tête vers la Mecque. Il est aussi possible de confier cette partie de la préparation du corps à des professionnels comme la pompe funèbre musulmane du 91. Les mains du défunt doivent être croisées sur sa poitrine ou bien placées le long de son corps.

L’enterrement proprement dit

Pour transporter le corps jusqu’à sa tombe, la famille a le choix entre louer un corbillard chez une pompe funèbre musulmane du 91 ou bien faire porter le cercueil par les proches. La tête du défunt sort en premier et il doit être porté par quatre hommes. Ils soulèvent la limonière au même rythme. Pendant ce temps, le Shahada est récité par les assistants. Il s’ait d’une sorte de prière. Dans le cas où sur la route vers le cimetière, d’autres musulmans croisent la route du cortège funèbre, ils doivent s’y joindre et l’accompagner. Lors de la mise en bière, le visage du défunt doit faire face à l’axe de La Mecque.

Si le corps est enterré en France, le cercueil est obligatoire. Dans d’autres pays, ce n’est pas toujours le cas. Il peut être fait en essence de bois ou bien en métal mais toujours sans capiton. Pour éviter que des animaux viennent déterrer le corps, une dalle est placée au dessus du corps.

Les prières qui accompagnent la mort

Il y a une prière particulière prononcée par l’imam pendant les obsèques. Il s’agit de la « prière des morts » dans laquelle sont évoquées les glorifications d’Allâh énoncées à haute voix. Elle est brève et est faite sans prosternation ou génuflexion. Elle peut être faite à la mosquée ou bien au funérarium. Elle doit être récitée avant l’enterrement. Elle est constituée de quatre tekbir et entre le premier tekbir et le second, il faut aussi réciter la Fatiha. Entre le deuxième et le troisième tekbir, c’est la prière sur le Prophète qui est récitée. Et entre le troisième et le dernier tekbir, l’assistance ou l’imam prononce la prière pour le repos de l’âme du défunt. D’autres informations peuvent être fournies par une pompe funèbre musulmane du 91 concernant les étapes à suivre.

Les musulmans font-ils de deuil ?

Il y a quelques singularités pour le deuil des musulmans. Les proches sont endeuillés pendant trois jours après l’enterrement organisé par le pompe funèbre musulmane du 91. Ils peuvent pleurer mais ne sont pas autorisés à faire des activités ludiques. Ils ne peuvent pas non plus porter des bijoux ou se parfumer. C’est pendant ces trois jours que les femmes peuvent aussi visiter le cimetière. Les proches, amis et connaissances peuvent aussi présenter leurs condoléances et faire des prières avec la famille. Quand le délai de trois jours est passé, la famille et les proches doivent encore faire des prières. Au quarantième jour, la famille organise un repas pour tout le monde. Et cela marque officiellement la fin du deuil.

Selon le rituel musulman, la veuve peut faire son deuil pendant une durée de quatre mois. Toutefois, elle ne peut pas être demandée en mariage jusqu’à ce que cette période soit dépassée.

A lire aussi

L’accueil de jour : une solution pour favoriser le maintien à domicile

Claude

Guide pour l’achat de mon premier transat bébé 

Ines

Comment contrôler ses émotions au travail ?

Claude

Comment faire tenir une perruque ?

Claude

Les différents types d’armoire à boisson et leurs avantages

Claude

Appartement étudiant dans le quartier Montpellier Nord, comment faire votre choix ?

Claude