Auto Moto Bateau

Le VAE connaît un succès croissant en France

Le VAE connaît un succès croissant en France
Notez cet article

Le vélo à assistance électrique (VAE) connaît un succès grandissant auprès des Français. Même les non-sportifs peuvent s’y mettre en douceur, il séduit des personnes de tous les âges. Même avec la suppression de prime incitative accordée par l’État, les professionnels du secteur confirment que l’engouement pour le VAE perdure.

Succès grandissant du VAE auprès d’une clientèle française rajeunie

À travers la France, les vendeurs se réjouissent de l’intérêt croissant des particuliers pour le VAE. Pendant les vacances estivales et durant les fêtes de fin d’année, tous ont bénéficié du dynamisme de l’activité. Et si les 200 euros d’aide de l’État ont sans aucun doute contribué aux excellents résultats de 2017, la suppression du dispositif en fin janvier 2018 n’a pas impacté trop lourdement le volume des ventes.

Car désormais, le vélo à pédalage assisté est entré dans les mœurs des Français. Selon Pascal Breton, gérant de la boutique Armor Cyclesà Lamballe dans les Côtes-d’Armor, « les retraités et jeunes retraités constituaient 90 % de la clientèle, mais celle-ci est en train de rajeunir. En effet, les 45-50 ans sont de plus en plus nombreux à s’y mettre ; ils sont séduits par le côté convivial du VAE, car contrairement au vélo classique, il permet de rouler en groupe à la même vitesse ».

De plus, il offre un confort inégalé et l’habitude aidant, ses adeptes peuvent même réduire l’assistance. Ceux qui veulent améliorer la performance de leur engin peuvent opter pour le débridage.

Des kits spéciaux existent dans le commerce, mais les bricoleurs disposent de tutoriels en ligne pour débrider un vélo électrique Giant(ou de toute autre marque) et profiter pleinement de sa puissance à moindres frais.

Avec la hausse du phénomène, le potentiel du marché est important. À titre d’exemple, il se vend chaque année 400 000 vélos à assistance électrique outre-Rhin, contre seulement 150 000 dans l’Hexagone.

Taxation provisoire des VAE chinois pour protéger les fabricants européens

Dans un contexte de hausse de la demande, et dans un souci de protéger les fabricants européens, l’UE a récemment décidé de taxer provisoirement les vélos électriques en provenance de Chine, de manière à limiter les importations bon marché.

En effet, la Commission européenne a estimé à plus de 200 % le taux de progression du nombre de vélos électriques chinois commercialisés dans l’Union européenne entre 2014 et fin septembre 2017. Les sociétés exportatrices de l’Empire du Milieu affichent ainsi une part de marché en augmentation de 35 % alors que le prix de vente moyen a suivi la tendance inverse, perdant 11 % sur la période.

Ces droits anti-dumping varient pour l’instant entre 27,5 % et 83,6 %, mais en 2019, des droits définitifs applicables pendant cinq ans pourraient être fixés.

L’Association européenne des fabricants de bicyclettes (EBMA), à l’origine de la saisine de la Commission, a salué cette mesure qui devrait donner aux constructeurs européens l’opportunité de combler leur manque à gagner.

Related posts

Quand recourir à l’usinage ?

Leave a Comment