Boutiques en ligne

Le marché du prêt à porter : un milieu concurrentiel par excellence

Pendant dix ans, le marché du prêt-à-porter était en berne. D’ailleurs, c’est le secteur de l’habillement féminin qui a le plus souffert de cette situation, avec une baisse de chiffre d’affaires d’environ 2% par an. Mais aujourd’hui, le textile offre un nouveau relais de croissance et attise la convoitise. Ceci, notamment grâce à l’essor du e-commerce. Et à côté des détaillants, les grossistes vêtements profitent aussi du potentiel du web.

Zoom sur la réalité du marché du prêt-à-porter en France

Les experts sont unanimes en ce qui concerne le marché du prêt-à-porter en France. Les ventes ont été en recul pendant près d’une décennie. On note plusieurs explications à cette situation, notamment les conjonctures économiques et météorologiques du pays depuis 2007. Mais les choses s’arrangent peu à peu, puisque le secteur a repris des couleurs depuis 2017. Ce regain de croissance s’explique essentiellement par le changement de comportement des Français et les initiatives des enseignes pour s’adapter aux nouvelles exigences des consommateurs. En effet, ceux-ci limitent de plus en plus les passages dans les magasins pour effectuer leurs courses en ligne.

Le prêt-à-porter est la première catégorie de produits commandée sur internet, devant les articles culturels et les jouets. En France, un quart des dépenses en vêtements et en accessoires se fait désormais à distance. D’ici 2022, on estime que cette proportion grimpera à 36%. Les Français voient l’e-commerce comme un moyen simple et rapide d’accéder à la mode. Néanmoins, les détaillants ne sont pas les seuls à profiter du potentiel du digital. En effet, à côté des retails traditionnels, les grossistes vêtement sont de plus en plus présents sur le web.

La vente d’habillements en gros : un secteur dynamique

Le marché de l’habillement regroupe quatre principaux acteurs, dont les fabricants, les revendeurs, les acheteurs, sans oublier les grossistes. Ces derniers sont les intermédiaires entre le producteur et le détaillant qui distribuera les produits auprès des consommateurs finaux. Ils assurent la gestion de stock ainsi que l’approvisionnement de leurs clients. En France, la vente de vêtements en gros est un commerce dynamique. Un fournisseur approvisionne, en moyenne, une vingtaine de boutiques. Les articles proviennent essentiellement des pays asiatiques et d’Italie, et respectent parfaitement les normes européennes.

Les grossistes disposent de leurs propres entrepôts de stockage. Ces locaux constituent à la fois leur siège et leurlieu de transaction. Mais depuis peu, internet est devenu un canal privilégié par de nombreuses enseignes. En effet, cela leur permet de gagner en notoriété et d’acquérir une nouvelle part de marché. Par ailleurs, l’approvisionnement en ligne présente aussi de multiples avantages pour les vendeurs, dans la mesure où cela limite les déplacements. De plus, cette solution permet de réaliser une grande marge. Certes, les fournisseurs appliquent des tarifs libres. Mais les prix sont négociables et régressifs en fonction de la quantité commandée par référence.

Related posts

Les astuces pour bien porter un porte-jarretelles

sophie

Guide pratique pour bien choisir la poussette de son bébé

Ines

Comparatif de frigo américain

Claude

Leave a Comment