Image default
Emploi & Formations

En quoi consiste la lettre de refus de candidature ?

Dans le monde de la recherche d’emploi, les candidatures peuvent être acceptées ou refusées par les recruteurs. En cas de refus, certaines entreprises prennent la peine d’adresser une lettre de réponse négative à la personne ayant postulé. Par ailleurs, cette nécessité est souvent négligée par la plupart des responsables RH.

La recherche d’emploi et le refus de candidature

Avec la profusion des offres d’emploi posté sur Internet, les chercheurs d’emploi ont de grandes chances d’être recruté par une entreprise. Mais cela n’empêche pas les possibilités de refus, dans la mesure où le recruteur n’est pas satisfait du profil du candidat. Dans tous les cas, il importe de préserver la relation qui existe entre les deux parties. À ce stade, les entreprises doivent donner une importance au marketing RH. Il faut reconnaître que chaque personne qui envoie sa candidature fait preuve de courage pour postuler auprès d’un organisme ou d’une société. Parfois, ils avancent même une affirmation indiquant leur disponibilité pour un autre poste au cas où ils n’obtiennent pas celui de leur requête. Malgré tout, l’entreprise peut rejeter la demande et ne proposer aucun poste disponible. Les raisons peuvent être différentes, soit les renseignements sur le profil du candidat ne sont pas satisfaisants, soit son niveau d’expérience est au-delà de ce que recherche la firme.

Quel que soit le motif de dénégation de la part du recruteur, la rédaction d’une lettre de reponse negative candidature devrait être pour ce dernier une obligation. Il doit comprendre qu’il s’agit ici d’un moyen pour conserver la relation candidat. En d’autres termes, le fait d’adresser une lettre de refus au candidat permet à celui-ci de garder une image positive de la société auprès de laquelle il a postulé. À ce niveau, il est possible que la personne non-recrutée persévère et renvoie sa candidature par la suite ou après qu’il ait pu renforcer ses expériences professionnelles.

Comment faire une lettre de refus conforme ?

Dans l’univers professionnel, ce ne sont pas toutes les entreprises qui se donnent la peine d’envoyer une lettre de refus de candidat. Pourtant, la reconnaissance de la marque employeur ainsi que l’expérience candidat en dépendent grandement. En outre, il ne faut pas oublier que la lettre en question va tout droit au cœur du postulant. Ce faisant, elle doit être rédigée avec fermeté, avec tact et suivant une certaine pédagogie.

D’autre part, les entreprises ne doivent pas oublier de privilégier l’e-mail de refus. De cette manière, il sera plus simple distancer les émotions par rapport à un appel téléphonique ou à d’autres canaux d’échanges. Tous les candidats doivent recevoir un e-mail de refus tant qu’ils sont écartés. Aussi, il faudra veiller à ce que la personnalisation de la réponse négative soit adaptée à la phase du recrutement. Cela concerne généralement la réception de la demande suivi de la présélection. Du reste, les recruteurs peuvent compléter la lettre avec des phrases de remerciement pour le temps que le candidat a consacré au processus. Sans compter l’indication de pistes d’amélioration et de valorisation des qualités de la demande.

 

 

 

A lire aussi

Quels sont les avantages de préparer un DCG en alternance ?

Claude

Comment financer sa formation professionnelle ?

administrateur

Premier emploi : comment préparer son dossier de candidature ?

Tamby

Des idées qui feront que votre entreprise à domicile fonctionne

Odile

Guide pour bien choisir votre prépa sciences Po  

Journal

Comment choisir une bonne école ?

Claude