Image default
Tourisme & Voyages

À la découverte des animaux sauvages de la Malaisie

La Malaisie est un pays exceptionnel de par ses magnifiques paysages, ses merveilles architecturales ainsi que ses trésors naturels. D’une superficie supérieure à 329 750 km², ce pays de l’Asie du Sud-Est donne refuge à un nombre considérable d’animaux. De plus, la faune y est constituée de nombreuses espèces rares et sauvages. Vous allez d’ailleurs découvrir ci-dessous quelques animaux sauvages de la Malaisie.

 

Le nasique

Après l’orang-outan, le nasique est sans conteste l’un des animaux les plus connus de la Malaisie. La particularité du nasique est qu’il figure parmi les animaux les plus facilement identifiables dans le monde. Il est reconnaissable à son long nez, mou avec une extrémité qui peut descendre jusqu’à la bouche. C’est d’ailleurs un critère de sélection pour les femelles. Au-delà de ce nez si caractéristique, le nasique est également remarquable par sa taille.

Généralement, un mâle peut mesurer entre 65 cm et 75 cm pour un poids variant entre 16 et 22, 5 kg. Cette espèce de primate présente un dimorphisme sexuel étant donné que les femelles mesurent entre 53 et 62 cm et pèsent à peu près 7 à 12 kg. Pour voir le nasique durant un séjour en Malaisie, les explorateurs peuvent se rendre dans les forêts de l’île de Bornéo, plus précisément dans les mangroves ou bien les marécages.

 

L’ours malais

Également appelé « ours des cocotiers », l’ours de la Malaisie est l’une des plus petites espèces d’ours de la planète. En effet, un ours malais mâle mesure près de 140 cm de long au maximum, pour un poids de près de 90 kg. Il a une grande tache jaune au niveau du poitrail et du museau. Un autre point qui le distingue des autres espèces d’ours, c’est qu’il a des poils plus courts. Étant un arboricole, l’ours malais possède des griffes incurvées lui permettant de monter aisément aux arbres.

Connu sous le nom scientifique Helarctos malayanus, l’ours des cocotiers est un omnivore. Ses aliments préférés sont le miel, les fruits, dont la noix de coco et les insectes comme les termites, les fourmis, ainsi que les larves d’abeilles et de coléoptères… L’ours malais peut être observé dans la partie malaisienne de l’île de Bornéo. On peut aussi l’admirer dans d’autres pays du continent asiatique tels que la Chine, la Thaïlande, le Myanmar, le Vietnam et le Cambodge.

 

Le tapir de la Malaisie

Il y a environ 4 espèces de tapir au monde, et celle de la Malaisie est la plus grande par la taille. Les locaux l’appellent « cipan » ou « tenuk ». C’est aussi le seul tapir originaire du continent asiatique. Il est nettement différent par son aspect : le tapir est bicolore. Il s’agit d’une espèce de tapir unique avec une énorme tache blanche qui s’étend des épaules jusqu’à l’extrémité de son postérieure, tandis que le reste du corps est noir. De plus, ses oreilles ovales qui se dressent sur sa tête sont frangées par une bande fine de poils blancs.

Le tapir est muni d’une longue trompe qui lui sert à fourrager les feuilles. En raison de l’importante déforestation actuelle, de sa nature solitaire ainsi que de sa longue période de gestation, le tapir de la Malaisie est classé comme une espèce en voie de disparition. C’est la raison pour laquelle il est désormais sous la protection du gouvernement. Le tapir peut être observé dans les jungles tropicales de la Malaisie péninsulaire.

 

A lire aussi

Des endroits de rêve pour votre location de vacances en Tunisie

Laurent

Les activités à prévoir durant un circuit en Argentine

Tamby

Voyager au Guatemala à la découverte de ses remarquables sites touristiques

sophie

Conseils et astuces pour un séjour en Argentine réussi

Tamby

Explorer les meilleurs sites en compagnie d’un spécialiste de voyage au Brésil

Laurent

Top 3 des raisons d’opter pour les Maldives comme destination de vacances

sophie